Retour en haut
Menu

Embouteillage sur l’Atlantique

Actualités nautiques

Courses et records, en solo, en double ou en équipage, se côtoient particulièrement densément cet automne, sur l’Atlantique. Le point pour y voir un peu plus clair.

 

1- Le départ de la deuxième étape de la Mini-Transat entre Les Canaries et la Martinique a été donné il y a une semaine pour les marins en solitaire, sur leurs bateaux de 6,50m. C’est toujours Ian Lipinski, basé au pôle course au large de Lorient, qui mène les débats avec près de 100 milles d’avance sur son premier poursuivant.

 

2- Dimanche dernier était donné le coup de canon pour la deuxième étape de la Volvo Ocean Race, tour du monde avec escales, entre le Portugal et l’Afrique du Sud. La bataille fait toujours rage entre les équipages sur leurs grands monocoques. Les écarts sont minimes à l’approche du Pot-au-Noir et l’équipage franco-chinois de Dongfeng, lui aussi basé à Lorient, est toujours dans le peloton de tête.

 

3- Dimanche dernier était aussi la date de départ de la Transat Jacques Vabre, cours en double entre Le Havre et Salvador de Bahia au Brésil. En Ultim, le duo Josse-Rouxel ouvre la voie ; en Imoca, c’est une autre paire de lorientais, Dick-Eliès, qui mène les débats. En Multi 50, c’est le tandem Roucayrol-Pella qui doit âprement défendre son leadership alors qu’en Class 40, la tête de flotte change régulièrement. Ce matin, c’est le duo Sharp-Santurde qui pointe en tête.

 

4- Côté record, François Gabart s’est élancé samedi sur son maxi-trimaran Macif pour tenter de battre le record du tour du monde en solitaire, détenu par Thomas Coville depuis l’hiver dernier. Ce mercredi, il possédait 120 milles d’avance sur le temps de référence.

 

5- Yves Le Blévec s’est lui aussi lancé samedi dans un tour du monde en solitaire mais à l’envers cette fois (comprenez en passant d’abord par le Cap Horn). Un problème technique l’a contraint à rentrer à sa base de La Trinité-sur-Mer mais le skipper compte bien repartir dès la prochaine opportunité météo.

 

6- Une bonne fenêtre météo, c’est aussi ce qu’attendent Yann Guichard et son équipage. Sur Spindrift 2, maxi-trimaran de 40 mètres, les marins sont prêts à s’élancer de Brest pour battre le record du tour du monde en équipage (le Trophée Jules Verne).

 

Le site Planète Voile Le Télégramme a eu la bonne idée de compiler toutes les cartographies du moment pour suivre les différentes traces laissées cet automne sur la grande bleue, c'est à voir ici.