Retour en haut

 

Billets

Menu
  •  

Course au large

Les courses au large : une aventure sportive et humaine

Dans le monde de la voile sportive, les courses au large occupent une place à part. Riche en émotions et en exploits, ce type de compétition nécessite une maîtrise technique, un mental d'acier et une préparation physique sans faille. De grands événements tels que le Vendée Globe ou le Trophée Jules Verne attirent chaque année (Vendée Globe tous les 4 ans et Trophée Jules Verne à fréquence variable) des milliers de passionnés et marquent l'actualité du nautisme.

 

L'essor des courses au large et leurs spécificités

Ces dernières décennies, les courses au large ont gagné en popularité grâce notamment au développement des technologies qui améliorent la performance des voiliers et la sécurité des skippers. Ces compétitions sont souvent l'occasion pour les marins de démontrer leur talent et leur habileté à naviguer sur les océans les plus difficiles.

 

Qu'est-ce qu'une course au large ? 

 

Une course au large est une compétition de voile qui se déroule sur de longues distances, généralement sur plusieurs centaines voire milliers de milles nautiques. Les parcours empruntés traversent souvent différents océans et exigent de manœuvrer dans des conditions météorologiques parfois extrêmes.

 

Les différentes catégories

 

Course sur Monocoques : ces voiliers ne possèdent qu'une seule coque et sont majoritairement utilisés lors des courses au large. 

 

Course sur Multicoques : comme leur nom l'inique, ces voiliers possèdent plusieurs coques (catamarans, trimarans) et sont réputés pour leur vitesse.

 

Course en équipage ou en solitaire : certaines courses se disputent en équipe, d'autres sont réservées aux skippers qui naviguent seuls à bord de leur voilier.

 

Tableau récapitulatif des courses au large les plus populaires

 

Nom de la course Lieu de départ Catégorie Parcours Durée Record Date de création Fréquence de la course Nombre de participants
Vendée Globe Les Sables-d'Olonne, France Course en solitaire Tour du monde De 74 à 100 jours

74 jours,

3 heures, 35 ' et 46 ''

par Armel Le Cléac'h (2016-2017)

1989 Tous les 4 ans Variable
Route du Rhum Saint-Malo, France Course en solitaire Saint-Malo vers Point-à-Pitre, Guadeloupe De 7 à 14 jours

6 jours, 19 heures, 47' et 25'' par Charles Caudrelier (2022)

1978 Tous les 4 ans Variable
Transat Jacques Vabre Le Havre, France Course en double

Le Havre vers une ville d'un pays producteur de café (exemple : Fort-de-France, Martinique depuis 2021)

De 7 à 20 jours

7 jours, 22 heures, 7 ' et 27 ''

par Thomas Coville et Jean-Luc Nélias

(2017)

1993 Tous les 2 ans Variable
Trophée Jules Verne Au large de Brest, entre le phare de Créac’h sur l’île d’Ouessant et le Phare du Cap Lizard. Course en équipage (nombre d'équipiers embarqués libre) Tour du monde en laissant à bâbord le Cap de Bonne Espérance, le Cap Leeuwin et le Cap Horn De 40 à 79 jours

40 jours 23 heures 30 ' et 30 ''

par Francis Joyon (2017)

1993 Variable Variable, en équipage réduit

Solitaire du Figaro

De France

Course en solitaire

en 3 étapes

De France en France De 9 à 14 jours - 1970 Annuelle Environ 40

 

 

Les grands événements de la voile sportive 

Le calendrier des compétitions nautiques propose une grande variété de courses au large qui mettent à l'épreuve la résistance et le courage des participants.

 

VENDÉE GLOBE : UN TOUR DU MONDE EN SOLITAIRE, SANS ESCALE ET SANS ASSISTANCE

 

Réputée pour être la course au large la plus difficile, le Vendée Globe est un véritable défi humain et sportif. En naviguant sans escale autour du globe, les skippers doivent affronter les mers les plus hostiles et gérer leur solitude pendant près de trois mois. Cette épreuve extrême attire des marins venus du monde entier et fascine les passionnés de voile.

 


Village Vendée Globe Les Sables d'Olonne 2020

 

Le Vendée Globe en quelques chiffres

 

• Distance : Le Vendée Globe est une course autour du monde sans escale, couvrant une distance d'environ 40 075 kilomètres (24 850 miles marins). Les skippers partent et reviennent au port des Sables-d'Olonne, en France.

 

• Durée : La durée de la course varie en fonction des conditions météorologiques, mais les skippers mettent généralement entre 70 et 100 jours pour compléter le parcours.

 

• Record : Le record à battre, détenu par le navigateur français Armel Le Cléac'h, est de 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes, établi lors de l'édition 2016-2017.

 

• Éditions : Le Vendée Globe a lieu tous les quatre ans. La première édition a eu lieu en 1989, et la course a depuis gagné en popularité, attirant des skippers du monde entier. 

 

Pour tout savoir sur cette course emblématique, son parcours, son règlement, ses gagnants etc., parcourez notre page consacrée au Vendée Globe. 

 

 

TROPHÉE JULES VERNE : UN TOUR DU MONDE À LA VOILE EN ÉQUIPAGE

 

Créé en hommage au célèbre romancier et à son œuvre « Le Tour du monde en quatre- vingts jours », le Trophée Jules Verne propose aux équipages de battre le record de navigation autour de la planète. À bord de voiliers, les marins doivent optimiser leur trajectoire afin de franchir la ligne d'arrivée en un temps record.

 


© Photo Benoit-Stichelbaut / BFBP

 

Quelques chiffres sur le Trophée Jules Verne

 

• Distance : Le Trophée Jules Verne récompense la circumnavigation du globe sans escale ni assistance. Le nombre de milles parcourus est différent selon la trajectoire choisie par l'équipage mais il est d'environ 21 600 milles marins, soit 40 000 km.

 

• Durée : Le temps nécessaire pour remporter le Trophée Jules Verne dépend des conditions météorologiques et des performances de l'équipage et du bateau. Les détenteurs du record ont complété le tour du monde en 40 jours.

 

• Équipage : Les bateaux participant au Trophée Jules Verne comptent généralement 10 à 14 membres d'équipage. Ces équipages doivent être préparés à affronter des conditions météorologiques difficiles et à travailler ensemble de manière coordonnée pendant de longues périodes.

 

• Record : Le record du Trophée Jules Verne a évolué au fil des années. Les concurrents cherchent à battre le temps établi par les précédents titulaires. Francis Joyon et son équipage détiennent le record depuis 2017 avec un temps de 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes.

 

 

TRANSAT JACQUES VABRE : UNE TRAVERSÉE DE L'ATLANTIQUE EN DOUBLE

 

Cette course bien connue des français notamment consiste à rallier la France à un pays producteur de café, lors d'une navigation en duo sur un parcours exigeant de plus de 4 000 milles nautiques. Le parcours change d'une édition à l'autre et d'une catégorie à l'autre (exemple en 2023 : 4 500 milles pour les Class40, 6 000 milles pour les IMOCA et Ocean50, 7 000 milles pour les Ultim.  En fonction des éditions, elle réunit monocoques ou multicoques et offre un spectacle tant sportif que tactique. 

 


Class40 pontons Lorient La Base 2023

 

La Transat Jacques Vabre en quelques chiffres

 

• Distance : Le parcours varie d'une édition à l'autre, mais la course traverse généralement l'océan Atlantique, partant du Havre, en France, en direction d'un pays producteur de café. 

 

• Participation : Le nombre de bateaux participants peut varier d'une édition à l'autre, mais la course attire des marins de renom et des équipages du monde entier. Les équipages sont composés de deux navigateurs.

 

• Durée : La durée de la course dépend des conditions météorologiques et de la catégorie de bateau. Les Ultim peuvent compléter la course en deux semaines, tandis que d'autres bateaux peuvent prendre plus de temps. 

 

• Départ : Le départ de la course a lieu au Havre, un port français, et les bateaux naviguent ensuite vers le sud-ouest à travers l'océan Atlantique.

 

• Record : Le record à battre est celui détenu par Thomas Coville et Jean-Luc Nélias en 2017. Ils ont fait le parcours en 7 jours, 22 heures, 7 minutes et 27 secondes

 

Pour tout savoir sur cette transatlantique emblématique, ses parcours, ses épreuves, parcourez notre page consacrée à la Transat Jacques Vabre

 

 

ROUTE DU RHUM : COURSE TRANSATLANTIQUE EN SOLITAIRE

 

La Route du Rhum est une célèbre course transatlantique en solitaire qui se tient tous les quatre ans. La Route du Rhum est réputée pour son caractère exigeant en solitaire, mettant à l'épreuve les compétences des navigateurs et la performance de leurs bateaux sur une traversée transatlantique difficile.

 


© Photo Alexis-Courcoux #RDR2022

 

La Route du Rhum en quelques chiffres

 

• Distance : La course couvre une distance d'environ 3 542 milles nautiques (environ 6 560 kilomètres). Elle part de Saint-Malo, en France, et se termine à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.

 

• Participation : La course attire des navigateurs de renom du monde entier. Les skippers participent en solitaire, ce qui signifie qu'ils sont seuls à bord pour affronter les conditions de l'Atlantique.

 

• Durée : La durée de la course varie en fonction de la catégorie de bateau et des conditions météorologiques, mais les skippers de pointe peuvent compléter la traversée en moins de dix jours.

 

• Record : Le record à battre est celui détenu par Charles Caudrelier en 2022. Il a fait la Route du Rhum en 6 jours, 19 heures, 47 minutes et 25 secondes.

 

• Éditions : La première édition de la Route du Rhum a eu lieu en 1978. Depuis lors, la course est devenue l'une des plus importantes dans le monde de la voile en solitaire.

 

Pour en savoir plus sur cette transatlantique en solitaire, rendez-vous sur la page consacrée à la Route du Rhum

 

 

Comment se préparer pour une course au large ?

La réussite dans les courses au large dépend notamment de la préparation du skipper et de son bateau.

 

Une préparation physique rigoureuse

La navigation en solitaire ou en équipage impose une grande résistance physique et mentale. Pour faire face aux tempêtes, aux manœuvres intenses et aux phases de sommeil souvent courtes, les skippers doivent développer leur endurance et leur capacité à récupérer efficacement.

 

Le choix et l'entretien du matériel

Lors d'une course au large, chaque détail compte et le moindre problème technique peut coûter cher. Les voiliers sont conçus pour être performants et fiables sur de longues distances, mais il est crucial d'entretenir régulièrement sa monture et de connaître parfaitement ses équipements.

 

Une météo capricieuse et omniprésente 

Tenir compte des conditions météorologiques est primordial pour établir sa stratégie de course et anticiper les difficultés. Les grandes courses ne manquent pas d'imprévus météo avec des océans souvent déchaînés et la traversée de zones climatiques très différentes.

 

 

Les enjeux écologiques des courses au large 

La voile est un sport étroitement lié à la préservation de l'environnement marin.

 

Promouvoir des pratiques durables

Afin de limiter leur impact environnemental, les courses au large mettent en avant des actions concrètes telles que le recyclage des matériaux, l'optimisation des ressources énergétiques ou encore la sensibilisation du public aux problématiques marines.

 

Utiliser des énergies renouvelables

Dans un souci de performance et de respect de l'environnement, les skippers cherchent constamment à améliorer leurs systèmes de navigation en exploitant les sources d'énergie renouvelable disponibles (solaire, éolien).

 

 

Une passion partagée par des milliers de personnes

Chaque année, les événements nautiques majeurs attirent des foules considérables sur les côtes françaises et dans les ports du monde entier. La ferveur suscitée par les courses au large témoigne d'une véritable fascination pour ces aventures humaines et sportives.

 

 

La Cité de la Voile, un musée pour découvrir le monde de la course au large

La Cité de la Voile Éric Tabarly, située à Lorient, dans le Morbihan (Bretagne Sud) est le lieu idéal pour découvrir l'univers des grands navigateurs. Découvrez les étapes de la visite, dans une exposition pour toute la famille. Ouverte toute l'année (sauf en janvier pour maintenance) et durant toutes les vacances scolaires, la Cité de la Voile propose des médiations sur l'actualité de la course au large sur certaines périodes.