Retour en haut

 

Billets

Menu
  •  

Les architectes des bateaux du Vendée Globe 2020

En ce moment

A quatre mois du Vendée Globe 2020, faisons le point sur les bateaux des concurrents.

 

A quatre mois du Vendée Globe 2020, faisons le point sur les bateaux des concurrents. Pour cette édition, 34 concurrents devraient être au départ à bord de 34 bateaux IMOCA dessinés par une dizaine d’architectes différents.

 

FINOT-CONQ 

L’association entre Jean-Marie Finot et Pascal Conq date de 1985 et est présente sur le Vendée Globe depuis 1989. Les bateaux issus de leur cabinet ont remporté quatre éditions consécutives du Vendée Globe : 1992 (A. Gauthier – Bagages Superior), 1996 (C. Auguin – Géodis), 2000 (M. Desjoyeaux – PRB) et 2004 (V. Riou – PRB).

 

Deux des trois bateaux Finot-Conq présents sur le prochain Vendée Globe ont subi des modifications visant à les rendre plus performants avec l’ajout de foils : La Fabrique (ancien BritAir d’Armel le Cléac’h, 2ème du Vendée Globe 2008-2009) et Time for Oceans de Stéphane le Diraison.

 

Les bateaux signés Finot-Conq pour le Vendée Globe 2020 :

  • Time for Oceans (2007) - Stéphane le Diraison
  • La Fabrique (2007) - Alan Roura
  • Groupe Apicil (2007) - Damien Seguin

 

marc lombart

Le doyen de cette édition 2020 c’est l’IMOCA 4MYPLANET d’Alexia Barrier, aussi baptisé « Le Pingouin » et dessiné en 1998 par l’architecte Marc Lombard pour la navigatrice Catherine Chabaud. Pour les architectes, la remise en question est obligatoire après plusieurs chavirages des bateaux en forme de « pelles à feu » de l’édition 1996 du Vendée Globe. La jauge de ces voiliers est modifiée et les tests de retournement à l’envers sont désormais imposés. « Le Pingouin » est le premier IMOCA aux nouvelles normes de redressement construit pour le Vendée Globe 2000. Marc Lombard devient le premier architecte à dessiner un 60’ qui peut supporter un angle de chavirage de plus de 125° grâce à sa quille pendulaire. En 2020, sa longévité est un atout pour cette septième participation à une circumnavigation en solitaire.

 

Le « Crazy Kiwi » Conrad Colman naviguera également sur un plan Lombard construit en 2004 pour Roland Jourdain. Un 60 pieds léger et puissant conçu avec une coque plus large pour assurer sa stabilité. Le skipper Néo-Zélandais dispose d’un bateau fiabilisé après trois participations au Vendée Globe (en 2004, 2008 et 2012). Malgré un gain de puissance apporté par des modifications de l’architecte Juan Kouyoumdjian, le monocoque Ethical Racing est aujourd’hui relégué en deuxième division par son ancienneté et son manque de foils.

 

Les bateaux signés Finot-Conq pour le Vendée Globe 2020 :

  • 4MYPLANET (1998) – Alexia Barrier
  • Ethical Power (2004) – Conrad Colman

 

 pierre ROLLAND

Longtemps présent sur les pontons du Pôle Course au large de Lorient, le monocoque « Super Bigou » dessiné par l’architecte Pierre Rolland se trouve désormais en territoire Britannique conquis en 2018 par la navigatrice anglaise Pip Hare. Après avoir conçu un Pogo, Mini 6.50 de série, Pierre Roland s’attaque à plus grand et construit en 2000 avec Bernard Stamm un voilier 60’ « pour aller vite » et équipé d’une quille pendulaire et d’une seule dérive centrale. Une entreprise menée par le navigateur suisse qui construit un voiler « en kit » avec un mât d’Isabelle Autissier, les winchs de Thomas Coville et Laurent Bourgnon, les safrans d’Alain Gauthier et la bôme d’Éric Dumont. Avec ce bateau, Bernard Stamm remporte une victoire magistrale sur Around Alone en 2002. Pendant 7 ans, le 60’ pieds est reconstruit et réaménagé quasiment intégralement. Pip Hare dispose d’un voilier ayant déjà bouclé quatre tours du monde complets. Quoi de plus beau pour la navigatrice anglaise que de lui offrir un cinquième ?

 

Les bateaux signés Finot-Conq pour le Vendée Globe 2020 :

  • 4MYPLANET (1998) – Alexia Barrier
  • Ethical Power (2004) – Conrad Colman

 

 OWEN CLARKE

Owen Clarke Design a été fondé en 1991 par les britanniques Merfyn Owen et Allen Clarke. Quatre IMOCA dessinés entre 2000 et 2007 par le cabinet d'architecture seront présent pour cette course autour du monde.

Arnaud Boissière pilotera le seul plan Owen Clarke équipé de foils pour remplacer les dérives. Un chantier réalisé par l’écurie Mer Agitée de Michel Desjoyeaux.  La Mie-Câline Artipôle est un IMOCA modernisé qui a connu trois démâtages dans sa carrière depuis 2007. On espère que l’arcachonnais pourra tenir tête au « foilers » dernière génération.

 

Avec Helsinki comme port d’attache et le skipper finlandais Ari Huusela qui est aussi pilote de ligne, l’IMOCA Stark n’a plus à faire ses preuves après trois tours du monde. Depuis sa mise à l’eau en 2007, ce plan Owen Clarke a plongé sa quille plusieurs fois dans la fontaine de jouvence pour gagner en vivacité. Son skipper, Ari Huusela qui s’entraîne en mer baltique, peut devenir le premier marin d’Europe du Nord à terminer un Vendée Globe.

 

Les bateaux signés Finot-Conq pour le Vendée Globe 2020 :

  • One Planet One Ocean (2000) - Didac Costa
  • Campagne de France (2006) – Miranda Merron
  • La Mie Câline Artipôle (2007) – Arnaud Boissières
  • Stark (2007) – Ari Huusela

 

Angelo Lavranos

Sébastien Destremeau a annoncé sa troisième participation au Vendée Globe sur l’unique bateau dessiné par Angelo Lavranos en 2005. Un IMOCA construit par l’architecte brésilien dans son pays natal. Le 60’ au cockpit divisé par deux barres à roue n’a pas réussi à exploiter tout son potentiel durant une carrière plombée par une succession d’avaries et plusieurs années creuses. Remis en service et modifié par Conrad Colman pour le Vendée Globe 2016-2017, ce bateau est le premier à avoir bouclé un tour du monde en course sans avoir recours aux énergies fossiles.

 

Bruce Farr

Six skippers sont à la barre d’un IMOCA 60’ griffé par le néo-zélandais Bruce Farr. Six bateaux solidement construits dans des chantiers prestigieux entre 2006 et 2007 qui ont fait école et marqué la course au large. On retrouve dans l’escouade des plans Farr, le vainqueur de la Transat Jacques Vabre 2007 et du Vendée Globe 2008 : l’IMOCA Finistère Mer Vent désormais piloté par Jean Le Cam. Roland Jourdain a gagné la Route du Rhum en 2010 à bord de l’actuel Water Family de Benjamin Dutreux.

 

Les bateaux signés Bruce Farr pour le Vendée Globe 2020 :

  • Finistère Mer Vent (2006) - Jean Le Cam
  • Vers un Monde sans Sida (2006) - Erik Nigon
  • Pure Best Western (2007) - Romain Attanasio
  • Groupe Sétin (2007) - Manuel Cousin
  • Water Family (2007) - Benjamin Dutreux

 

Association entre VPLP et Guillaume Verdier

L’association entre le cabinet VPLP et Guillaume Verdier a donné naissance à de nombreux bateaux entre 2007 et 2016. Ce sont les premiers à avoir installé des foils sur les IMOCA en 2014.
Le premier bateau à avoir été conçu par VPLP-Verdier est le Safran de Marc Guillemot en 2007. C’est un bateau qui a été précurseur d’une nouvelle génération d’IMOCA. Toujours performant, il a été modifié afin d’être équipé de foils et sera au départ de ce prochain Vendée Globe sous le nom de MACSF et skippé par Isabelle Joschke.

Les bateaux VPLP-Verdier sont présents sur le podium du Vendée Globe depuis l’édition 2008-2009 (3ème). Pour l’édition 2012-13, les deux premiers bateaux à l’arrivée étaient signés VPLP-verdier. Et lors de l’édition 2016-2017, il faut attendre le 6ème arrivé pour trouver un autre cabinet d’architectes !

 

Les bateaux signés VPLP-Verdier pour le Vendée Globe 2020 :

  • MACSF (2007) - Isabelle Joschke
  • V&b Mayenne (2007) - Maxime Sorel
  • PRB (2009) - Kevin Escoffier
  • Initiatives Cœur (2010) - Samantha Davies
  • Banque Populaire X (2010) - Clarisse Crémer
  • Maitre Coq IV (2014) - Yannick Bestaven
  • Bureau Vallée 2 (2015) - Louis Burton
  • Newrest – Art et Fenêtres (2015) - Fabrice Amedeo
  • Seaexplorer Yacht Club de Monaco (2015) - Boris Herrmann
  • Prysmian Group (2015) - Giancarlo Pedote

Après 2016, VPLP et Guillaume Verdier se dissocient et dessinent chacun de leur côté des bateaux pour le prochain Vendée Globe. Forts du succès des bateaux à foils lors du Vendée Globe 2016, les bateaux sont désormais pensés autour de ces appendices.

 

VPLP

Le cabinet VPLP est le premier à sortir un bateau dernière génération, dont les foils occupent une place centrale dans la conception avec l’IMOCA de Jérémie Beyou, Charal. Le résultat donne une carène très différente de celle des bateaux de génération précédente et en 2019, l’étrave a été modifiée de manière à rendre le bateau encore plus aérien.

 

Le cabinet VPLP a également signé le bateau Hugo Boss d’Alex Thomson, lui aussi entièrement pensé autour des foils. Hugo Boss est probablement encore plus extrême que Charal. Sa singularité repose sur le fait que son cockpit est entièrement couvert, des caméras disposées un peu partout sur le bateau permettent à Alex Thomson de voir l’extérieur.

 

Les bateaux signés VPLP pour le Vendée Globe 2020 :

  • Charal (2018) - Jérémie Beyou
  • DMG Mori (2019) - Kojiro Shiraishi
  • Hugo Boss (2019) - Alex Thomson

 

Guillaume Verdier

Guillaume Verdier a le vent en poupe ! Les deux IMOCA qu’il a dessiné pour le prochain Vendée Globe ont terminé parmi les cinq premiers de la Transat Jacques Vabre 2019 : Apivia a fini 1er et Advens 4ème et ce, quelques semaines seulement après leurs mises à l’eau.

 

Les bateaux signés Guillaume Verdier pour le Vendée Globe 2020 :

  • Apivia (2019) - Charlie Dalin
  • LinkedOut Advens (2019) - Thomas Ruyant

 

Juan KouyoumDIJAN

L’architecte argentin Juan Kouyoumdjian (aussi connu sous le nom de Juan K.) revient sur le circuit IMOCA en 2020 avec deux bateaux innovants : Arkéa- Paprec de Sébastien Simon et Corum de Nicolas Troussel. Juan Kouyoumdjian avait auparavant signé les IMOCA Pindar (5ème du Vendée Globe 2008-2009) et Cheminée Poujoulat (2012) qui a malheureusement été détruit lors du convoyage retour de la Transat Jacques Vabre 2013 où il avait terminé à la 4ème place.

Les deux bateaux pour le Vendée Globe 2020 pour ont été construits dans le même moule de coque mais leurs ponts, leurs safrans et leurs foils sont très différents.

 

Les bateaux signés Juan Kouyoumdjian pour le Vendée Globe 2020 :

  • Arkéa-Paprec (2019) - Sébastien Simon
  • Corum (2020) - Nicolas Troussel

Sur l’édition 2020 du Vendée Globe, un nouvel architecte apporte un regard nouveau sur la jauge IMOCA.

 

Samuel Manuard

Samuel Manuard, à la fois coureur et architecte naval est plus connu sur le circuit Mini et Class 40. Son premier et seul IMOCA est l’Occitane en Provence d’Armel Tripon a été mis à l’eau en 2020. Ce bateau ne ressemble à aucun des autres IMOCA : plus étroit, foils surélevés, pont presque entièrement plat, cockpit reculé… il possède aussi une étrave très large et arrondie de type « scow ».

 

 

Lire nos autres articles :

Vendée Globe M-1 : les derniers préparatifs

Vendée Globe M-2 : la sécurité à bord

Vendée Globe M-3 : le point sur les qualifications

Vendée Globe M-5 : l'impact de la crise sur la préparation des skippers

Vendée Globe M-8 : les femmes dans le Vendée Globe

Vendée Globe M-9 : quelques chiffres

Vendée Globe M-10 : la jauge des bateaux

Vendée Globe M-11 : 7 mois pour se qualifier

Vendée Globe M-12 : tout savoir sur cette course