Retour en haut

 

Billets

Menu
  •  

Vendée Globe 2020 : quelques chiffres

En ce moment

A neuf mois du départ, quelques chiffres, illustrant les profils variés des skippers et des bateaux qui seront au départ du Vendée Globe.​

 

Zéro

Aucun ancien vainqueur ne sera présent sur cette édition, une première depuis 2004.

 

Quatre

Comme 4 à la suite. Arnaud Boissières va tenter de devenir le premier marin à terminer 4 Vendée Globe d’affilée, après ses participations en 2009 (7e), 2013 (8e) et 2017 (10e).

 

4, comme 4 fois au départ. Le bateau d’Alexia Barrier a déjà participé à 4 Vendée Globe : en 2016 avec Romain Attanasio (15e) ; en 2012 avec Tanguy de Lamotte (10e) ; en 2004 avec Marc Thiercelin (abandon) ; en 2000 avec Catherine Chabaud (abandon). Ce sera donc la 5e participation du bateau à l’épreuve.

 

CINQ

Comme 5 des bateaux engagés pour le prochain Vendée Globe et sur lesquels Jean Le Cam a déjà couru.

- La Mie Câline d’Arnaud Boissières, pour la Barcelona World Race en 2011 sous les couleurs de Président (abandon)

- Le PRB de Kévin Escoffier lors de la Transat Jacques Vabre en 2014 (1er)

- Pure Famille Mary de Romain Attanasio, sur lequel il a couru le Vendée Globe 2012-2013 sous les couleurs de Synerciel (5e)

- Finistère Mer Vent (alias Hubert), son bateau actuel

- Le Groupe Apicil de Damien Seguin, lors de la Bermudes 1000 Race entre Douarnenez et Cascais en 2018 (3e)

On aurait presque pu dire 6 avec le bateau Fortil de Clément Giraud, ex-PRB sur lequel Jean LE CAM avait passé quelques jours lors du Vendée Globe avec son sauveteur Vincent Riou. Malheureusement, le bateau a connu un incendie cet hiver, juste avant le départ de la Transat Jacques Vabre.

 

Comme la 5e participation du même Jean Le Cam et d’Alex Thomson à l’épreuve, faisant d’eux les marins les plus capés de la prochaine édition.

 

SIX

Elles sont 6 femmes à être préinscrites sur ce Vendée Globe ; les britanniques Samantha Davies, Miranda Merron et Pipa Hare, la Franco-allemande Isabelle Joschke et les Françaises Alexia Barrier et Clarisse Cremer.

 

huit

Comme 8 bateaux neufs qui seront au départ : Charal (Jérémie Beyou), Advens for cybersecurity (Thomas Ruyant), Apivia (Charlie Dalin), DMG Mori (Kojiro Shiraishi), L’Occitane en Provence (Armel Tripon), Arkea Paprec (Sébastien Simon), Corum l’épargne (Nicolas Troussel), Hugo Boss (Alex Thomson)

 

8 est le nombre de voiles autorisées sur chaque bateau, soit 1 de moins que lors de l’édition 2016-2017.

 

Neuf

Comme 9 fois puisque c’est déjà la neuvième édition cette année !

 

Dix

Comme les 10 jours que devraient mettre les premiers bateaux à passer l’Equateur, premier passage-clé de ce tour du monde ; l’Equateur, synonyme de « Pot au noir », zone de calme redoutée des skippers. 10, plus ou moins, la météo décidera…

 

10 : comme le nombre de bateaux participants basés au Pôle course au large de Lorient : Banque Populaire (Clarisse Cremer), La Fabrique (Alan Roura), Time for ocean (Stéphane Le Diraison), Initiatives Cœur (Samatha Davies), MACSF (Isabelle Joschke), Charal (Jérémie Beyou), Advens for cybersecurity (Thomas Ruyant), Prysmian Group (Giancarlo Pedote), DMG Mori (Kojiro Shiraishi) et V&B Mayenne (Maxime Sorel).

 

Douze

Comme le nombre d’étrangers venus se frotter cette année à la chasse gardée des Français depuis que la course existe. Alex Thomson (Grande-Bretagne), Samantha Davies (Grande-Bretagne), Miranda Merron (Grande-Bretagne), Pipa Hare (Grande-Bretagne), Kojiro Shiraishi (Japon), Alan Roura (Suisse), Boris Hermann (Allemagne), Isabelle Joschke (France/Allemagne), Didac Costa (Espagne), Giancarlo Pedote (Italie), Ari Huusela (Finlande) et Conrad Colman (Nouvelle-Zélande/USA).

 

Treize

Comme 13h, ou plus exactement 13h02, heure de départ ; pourquoi 2 mn après 13h ? Non pas pour des questions de méridiens ou d’hommages aux participants disparus pendant la course comme on pourrait le supposer, mais plus simplement pour pouvoir faire l’ouverture des journaux télévisés de 13h le jour J.

 

Seize

Comme le nombre de récidivistes :

- Alan Roura, Stéphane Le Diraison, Thomas Ruyant, Conrad Colman, Fabrice Amédéo, Romain Attanasio, Yannick Bestaven, Didac Costa, Sébastien Destremau, Boris Hermann (2e participation),

- Samantha Davies, Louis Burton (3e participation)

- Jérémie Beyou, Arnaud Boissières (4e participation)

- Jean Le Cam, Alex Thomson (5e participation)

 

Trente quatre

Comme le nombre maximum de participants qu’il y aura aux pontons des Sables d’Olonne en novembre prochain. A ce jour, 35 skippers sont sur les rangs.

 

Soixante quatorze

Comme 74 jours de mer.  C’est le record à battre de Armel Le Cléac’h. Les plus optimistes espèrent même descendre sous la barre des 70 jours ; mais pour ça aussi, la météo décidera.