Retour en haut

 

Billets

Menu
  •  

Vendée Globe 2020 : 7 mois pour se qualifier

En ce moment

A 11 mois du Vendée Globe, ils sont 37 marins inscrits pour 34 places sur la ligne de départ.

 

A 11 mois du Vendée Globe, ils sont 37 marins inscrits pour 34 places sur la ligne de départ, le 8 novembre 2020. Les skippers doivent désormais se qualifier. Pour ce faire, six cas de figure se présentent :

 

1°)

Ceux qui disposent d’un bateau neuf sont d’ores et déjà qualifiés, à conditions de réaliser un parcours de qualification de 2000 milles (3700 km) en solitaire. C’est le cas de Jérémie Beyou, Alex Thomson, Charlie Dalin, Nicolas Troussel, Yann Eliès, Sébastien Simon, Armel Tripon, Kojiro Shiraishi et Thomas Ruyant.

 

2°)

Ceux ayant terminé le dernier Vendée Globe sont aussi qualifiés, s’ils repartent avec le même bateau. C’est le cas de Fabrice Amédéo, Arnaud Boissières et Jean Le Cam.

 

3°)

Ceux ayant terminé la Route du Rhum 2018 le sont également, s’ils repartent avec le même bateau. C’est le cas de Stéphane Le Diraison, Boris Herrmann, Damien Seguin, Erik Nigon, Ari Pekka Huusela, Manuel Cousin, Alexia Barrier, Romain Attanasio et Alan Roura.

 

4°)

Ceux qui ont bouclé le dernier Vendée Globe avec un autre bateau que celui sur lequel ils s’élanceront sur le Vendée Globe 2020 devront, là aussi, réaliser un parcours de 2000 milles en solitaire. C’est le cas de Sébastien Destremau, Louis Burton, Didac Costa et Conrad Colman.

 

5°)

Ceux ayant terminé la dernière Transat Jacques Vabre doivent également réaliser un parcours de qualification. C’est le cas de Clarisse Kremer, Kévin Escoffier, Samantha Davies, Miranda Merron, Yannick Bestaven, Benjamin Dutreux, Giancarlo Pedote, Maxime Sorel et Philippa Hare.

 

6°)

Pour les autres, il est toujours possible de se qualifier, en terminant The Transat (mai 2020) ou la New York - Vendée Les Sables d’Olonne (juin 2020). C’est le cas de Isabelle Joschke, Denis Van Weynbergh et Clément Giraud.

 

Parallèlement à cela, les bateaux aussi doivent être aux normes et avoir parcouru un nombre minimum de milles, pour être autorisés à se présenter sur la ligne de départ. L’incertitude demeure pour le moment pour plusieurs d’entre eux, déjà existants ou en cours de construction, et pour lesquels les budgets ne sont pas encore bouclés.

 

Au 1er juillet 2020, si plus de 30 marins se sont acquittés de leurs obligations sportives, le jury tranchera en fonction du nombre de milles parcourus par les prétendants et se réserve le droit d’accorder à quatre skippers supplémentaires le droit de participer. La course au milles est déjà lancée !

 

 

 

Lire nos autres articles :

Vendée Globe M-2 : la sécurité à bord

Vendée Globe M-3 : le point sur les qualifications

Vendée Globe M-4 : les architectes des bateaux

Vendée Globe M-5 : l'impact de la crise sur la préparation des skippers

Vendée Globe M-8 : les femmes dans le Vendée Globe

Vendée Globe M-9 : quelques chiffres

Vendée Globe M-10 : la jauge des bateaux

Vendée Globe M-12 : tout savoir sur cette course